Accueil   Actualités  Musiciens  Programmes  Actions  Médias  Contacts
MUSIQUE DE LA RENAISSANCE (1500 - 1600)

Ensaladas

Ensaladas & Villancicos pour la Nativité de Mateo Flecha el Viejo

Les Ensaladas se caractérisent par un savoureux mélange de différents styles musicaux, tantôt populaires tantôt savants, sur des textes de langues variées. On y rencontre aussi des citations musicales, aussi explicites qu'inventives, telles que La Guerre de Janequin dans l'ensalada La Bomba. Leur contenu est souvent réjouissant, le sujet de ces œuvres étant emprunt de références liturgiques liées à la Nativité. Mateo Flecha (ca. 1481 – ca. 1553), fut le compositeur le plus fécond de ce genre musical, remportant un vif succès de son vivant. Parmi les onze Ensaladas, édités à Prague en 1581, Il Ballo en donnera quatre : El Fuego, La Justa, La Negrina et La Bomba. Pour ce concert, l'ensemble Il Ballo propose aux Conservatoires de musique un concert pédagogique. Il est aussi envisageable d'intégrer, au sein du concert, une classe de chant choral qui interpréterait le Villancicos pour la Nativité de Mateo Flecha.

Effectif : soprano - alto - ténor - basse - cornet à bouquin & flûtes à bec - 2 violes de gambe - luth - percussion.

Ensaladas

If music and sweet poetry agree

La musique de scène de Shakespeare
Musique de Johnson, Ferrabosco, Lanier & Dowland.

Dans l'Angleterre de la première moitié du XVIIe siècle, des compositeurs collaborent avec les dramaturges et créent des œuvres qui seront jouées au sein même des représentations théâtrales. Ils portent le nom de Musiciens du Roi. Parmi eux, John Wilson, William Lawes, Alfonso Ferrabosco II et Robert Johnson. Ce dernier, fils de John Johnson (le luthiste de la Reine Elisabeth) est peut-être le plus célèbre des King's Men qui bénéficie, en son temps, d'une renommée égale à celle de John Dowland. Leurs pièces de circonstance, pour notre fortune, ont été éditées par la suite. C'est pourquoi l'Ensemble Il Ballo peut aujourd'hui faire revivre dans un concert cette musique faite pour la scène. Ainsi, plusieurs pièces de notre programme ont été jouées lors de représentations de Volpone de Ben Jonson, The Witch de Thomas Middleton, The Tempest ou autre Macbeth de William Shakespeare.

Effectif : soprano - viole de gambe - luth.

If music and sweet poetry agree

Le voyage à Jérusalem

Psaumes et Motets de Francisco Guerrero

Il Ballo restituera l’Office des Vêpres de la Nativité, en faisant renaître les Psaumes issus de ce Liber Vesperarum (Livre des Vêpres) : Dixit Dominus, Confitebor tibi Domine, Beatus vir, Laudate Pueri Dominun, Laudate Dominum, l’hymne Christe redemptor omnium et un Magnificat. Ainsi que le dicte l’Office, le concert s’ouvrira par un Pater noster, motet à huit voix, suivi de l’Ave Maria à quatre voix et il s’achèvera par un Salve Regina à quatre voix. Les motets ainsi représentés au cours de l’Office ont été choisis parmi les cent cinq édités entre 1555 et 1597, dans les recueils composés par Guerrero portant le nom de Sacrae Cantiones.

Effectif : 2 soprano - alto - ténor- basse - cornet à bouquin - 2 sacqueboutes - dulciane - orgue positif - théorbe.

Le voyage à Jérusalem

La grâce selon Mantoue

La musique que Leonardo da Vinci aurait entendue à la Cour de Mantoue, en 1500
Musique de Tromboncino, Cara, Dalza, Stringari & Lurano.

Sur la route allant de Florence à Venise, dans les premiers mois de l’année 1500, Leonardo da Vinci s’est arrêté à Mantoue. Celle-ci est alors gouvernée par le marquis François II de Gonzague et sa femme, Isabelle d’Este. Grande mécène, elle avait à sa Cour des hommes de Lettres illustres, comme Angelo Poliziano, de talentueux musiciens tels que Marchetto Cara ou Bartolomeo Tromboncino, et de peintres aux dispositions incontestables, comme Andrea Mantegna.

Effectif : soprano - flûtes à bec - lira da braccio & rebec - viole de gambe - clavecin - luth & guitare.

La Grace Selon Mantoue

Qu’es de ti desconsolado ?

La musique espagnole à l’époque de la reconquête de Granada (1492).

Sur des pièces de Juan del Encina, Diego Ortiz, Diego Pisador, Alonso Mudara et Luiz de Narvaez, Il Ballo propose de faire revivre, le temps d’un concert, des scènes de vie des peuples balançant au gré des conquêtes qui ont marqué définitivement l’art et la culture en péninsule Ibérique.

Effectif : soprano - baryton - flûtes à bec - violes de gambe - luth & guitare - percussions.

Qu es de ti desconsolado ?

«...que me faz morrer, damor e desejo...»

«…les Portugais nous surpassent (en musique) par la splendeur de leur musique instrumentale et de leur chant… ».

La citation de l’auteur espagnol Hieronimo Roman prouve que la musique et les musiciens portugais jouissaient d’une très haute estime chez les espagnols, leurs rivaux.
Très peu joué de nos jours, le répertoire des Cancioneiros d’Elvas et de la Bibliothèque Nationale de Lisbonne, recueil de pièces vocales, est un des seuls témoignages de la musique profane portugaise du XVIe siècle.

Effectif : soprano - 2 violes de gambe - 2 flûtes à bec & cornets à bouquin - clavecin & sacqueboute - luth & guitare - percussions.

...que me faz morrer, damor e desejo...
MUSIQUE BAROQUE PROFANE (1600 - 1700)
Caprices Poétiques

Caprices Poétiques

Airs, Cantates & Dialogues de Giovanni Felice Sances.

Giovanni Felice Sances est un compositeur peu connu aujourd'hui, mais l'œuvre qu'il nous a laissée est suffisamment séduisante pour témoigner de l'étendue de son talent. En 1636, Sances entre à la Chapelle Impériale des Habsbourg, en tant que chanteur. Sous l'autorité du Kapellmeister, Antonio Bertali, Sances devient vice-Kapellmeister et après la mort de son maître, Sances prendra le titre de Maître de Chapelle. L'ensemble Il Ballo consacre son premier enregistrement à l'un de ses recueils, Capricci Poetici. Ce dernier, édité en 1649, offre de nombreux airs et cantates pour voix seule mais également deux dialogues à deux et à trois voix. Un répertoire rarement joué, qui ne demande qu'à revivre aujourd'hui, le temps d'un magnifique concert..

Effectif : soprano - ténor - cornet à bouquin - violon - viole de gambe & lirone - clavecin & orgue - théorbe.

Tirsi et Clori

Concert dansé autour du VIIe livre de madrigaux de Claudio Monteverdi.

Le septième livre des madrigaux de Monteverdi, qui porte le titre de « Concerto », à été publié à Venise en décembre 1619. Sa structure diffère complètement de celles des précédents recueils et révolutionne la conception du madrigal polyphonique en Italie au début du XVIIe siècle. Ce livre est composé de duos, de chansons à trois et quatre voix, des pièces en style représentatif et d'autres mélangeant voix et instruments. Pour ce projet, Il Ballo a invité la Compagnie Outre Mesure qui proposera une chorégraphie inédite du Ballo Tirsi & Clori, ballet à cinq voix qui clos ce recueil. Le concert dansé s'articule autour de la relation entre ces deux personnages, leurs jeux amoureux, contraintes et tracas liés à l'amour et les retrouvailles des deux personnages.

Effectif : Version spectacle: 4 danseurs - 6 chanteurs - 8 musiciens ou Version concert: 6 chanteurs - 8 musiciens.

Tirsi et Clori
De la perfection de la musique moderne

De la perfection de la musique moderne

Madrigaux à 5 voix de Claudio Monteverdi (1567-1643).

Claudio Monteverdi a publié de son vivant huit livres des madrigaux ; le premier date de 1587, il avait alors vingt ans. Le dernier recueil voit le jour en 1638, il est composé par un homme âgé, mais en pleine possession de son talent. Cette intense production bouleversera définitivement la musique, allant jusqu'à transformer son langage et permettre l'évolution nécessaire de l'esthétique Renaissance à celle du Baroque..

Effectif : 2 sopranos – mezzo-soprano - 2 ténors – basse – clavecin - théorbe & archiluth.

Un doux tourment

Airs & Lamentations de Monteverdi, Caccini, Frescobaldi, Ferrari, D’India et Strozzi.

Pénétrer le poème en l’écoutant chanter devient une nécessité de premier ordre pour les compositeurs de la première moitié du XVIIe siècle, qui subliment les nuances et les contrastes musicaux que nécessite l’expression des sentiments humains. Pour ce concert, Il Ballo remet à l’ordre du jour un poncif du sicento italien : le mal d’amour et la séparation de l’être aimé.

Effectif : soprano – archiluth & théorbe – viole de gambe & lirone.

Un doux tourment
MUSIQUE BAROQUE SACRÉE (1600 - 1700)
Corps & Âmes

Corps & Âmes

La Rappresentatione di Anima et di Corpo d’Emilio del Cavalieri (1550 – 1602) a été jouée pour la première fois à Rome en février 1600 dans l’Oratoire de Santa Maria Della Vallicella, où elle remporta un vif succès. Cette œuvre, organisée en trois actes, expose les conflits entre l’Âme et le Corps, les Cieux et l’Enfer. L’épilogue est fondé sur l’opposition entre joie des forces divines et lamentations des âmes damnées face aux supplices infernaux..

Effectif 1 : 3 sopranos - contre-ténor - 3 ténors – baryton – violons - alto – 2 violes de gambe – lirone - 2 cornets à bouquin - 2 sacqueboutes - clavecin & orgue positif - théorbe - archiluth & guitare.

Venise et la Sublime Porte

Musique ottomane et vénitienne au XVIIe siècle d'Ali Ufki, Monteverdi, Grandi et Rossi.

Né à Bobowa (Pologne), Wojciech Bobowsky est enlevé par des Tartares dans son adolescence. Conduit à Istanbul, il est employé par Mourad IV au service duquel il resta dix-neuf ans comme musicien et maître de musique. Là, il se convertit à l'islam et prend le nom de d'Ali Ufki. Bobowsky était familiarisé aux chants du Psautier de Genève. Cette expérience eut une grande influence sur la composition de quatorze psaumes turcs. Cet ensemble de psaumes, connus sous le nom de Mezmurlar, dont la création date de 1665, est composé selon le système modal ottoman et assorti d'un texte en turc ottoman d'une grande clarté. Il Ballo propose un concert sous forme de dialogue entre l'Occident et l'Orient. Ainsi, les psaumes de Ali Ufki étreignent les motets de compositeurs vénitiens tels que Monteverdi et Grandi.

Effectif:2 sopranos - violon - cornet à bouquin - viole de gambe - kanun - clavecin - théorbe - percussions.

Venise et la Sublime Porte
Pianto

Pianto

Autour du motet Pianto della Madonna de Giovanni Felice Sances, sur le texte du Stabat Mater Dolorosa, l’ensemble reconstitue en musique la vie du Christ, de sa naissance jusqu’à la croix. Les lamentations, motets et Psaumes de Monteverdi, Sances et Frescobaldi , sont ici interprétés par une soprano, des cuivres anciens et basse continue.

Effectif : soprano - cornet à bouquin - violon - viole de gambe & lirone - clavecin & orgue - théorbe.

SPECTACLES

Si la Renaissance m'était contée 

Un voyage dans l'Europe du XVIe siècle.
Musique de Juan del Encina, Filippo Azzaiolo, Clément Janequin, Roland de Lassus et John Dowland sur des textes de François Rabelais, Pierre de Ronsard, Miguel de Cervantès, William Shakespeare et Michel de Montaigne.

« Le voyage qu'il me tarde de vous raconter ce soir a eu lieu voilà bien longtemps, dans ma prime jeunesse. À l'orée du XVIe siècle. Imaginez un décor tout autre, une mode vestimentaire qui vous paraîtrait fort inconfortable aujourd'hui. J'avais l'âme d'un grand voyageur, j'ai vu bien des pays et des cultures différentes, j'ai côtoyé des gens admirables et des grands de ce monde, des poètes illustres, des musiciens remarquables et des peintres célèbres… » Ainsi commence notre concert-lecture. L'ensemble Il Ballo propose un voyage dans l'Europe occidentale, depuis la fin du XVe siècle jusqu'au début du XVIIe. Le narrateur fera découvrir ou redécouvrir aux spectateurs des textes célèbres d'auteurs qui ont marqué ces quelques cent-cinquante ans de notre culture occidentale. Création 2015, en partenariat avec le Théâtre du Château d'Eu, Si la Renaissance m'était contée est un spectacle tout public où les textes de Rabelais, Ronsard, Shakespeare et Cervantès côtoient la musique de Janequin, Encina, Lassus et Dowland. Ils seront illustrés par les œuvres de Mantegna, De Vinci et Michel-Ange en vidéo-projection.

Effectif : soprano - baryton & narrateur - cornet à bouquin &flûtes à bec - luth & guitare.

Si la Renaissance m'était contée 



Accueil    Actualités    Musiciens    Programmes    Actions    Médias    Contacts